Inspiration

Comment venir à bout de ses émotions négatives ? 3 enseignements du Masterclass My emotions

Nous connaissons désormais tous les mesures pour prévenir la contamination. Les lignes directrices pour améliorer notre bien-être sont en revanche beaucoup moins claires. Or, nous sommes aujourd'hui tous confrontés à des émotions négatives similaires. Comment en venir à bout en 'restant chez nous' ? Julie Maurand, psychologue clinicienne chez Faresa, nous donne quelques conseils concrets.

Intéressé(e) par le webinaire My emotions? Vous trouverez ci-dessous quelques premières pistes livrées durant ce Masterclass. Mieux encore, demandez votre propre webinaire, à la mesure des besoin de votre entreprise!

 

Les émotions et leur origine

Quelles émotions prennent actuellement le dessus ? Selon le sondage réalisé pendant le webinar, l'anxiété, la tension, la morosité et les problèmes de mémoire sont monnaies courantes. La plupart des gens connaissent également des troubles du sommeil. Pourtant, une bonne nuit de repos est essentielle pour notre système immunitaire. Elle permet de préserver notre résilience, non seulement physique mais aussi mentale.

Selon l'oratrice, il est important de savoir d'où viennent les émotions précisément. Pour l'expliquer, elle se base sur la théorie de Schachter-Singer :

  • Tout commence par un stimulus ou une perception, comme un son ou une odeur désagréable.
  • Vient ensuite une réponse physiologique, comme une augmentation du rythme cardiaque ou des tremblements.
  • Il s'en suit une interprétation de cette réaction (dimension cognitive), comme le fait de réaliser que son cœur s'affole quelque peu.
  • Ce processus intervient dans un contexte bien précis, comme « cet homme est peut-être porteur du coronavirus et pourrait me contaminer ».
  • Nous ressentons une émotion, comme la peur, un sentiment très répandu en ces temps incertains.

 

Essayez d'identifier l'origine de votre peur

En réalité, avoir peur n'est pas une mauvaise chose. La peur est essentielle à la survie. Si le virus ne vous inspirait aucune crainte, vous seriez peut-être moins tenté(e) de respecter les mesures adoptées. Et bien que nous devons éviter les risques, nous ne pouvons pas nous retrouver en surchauffe. Sans quoi, nous sommes aspirés dans une spirale d'angoisse négative.

Heureusement, vous pouvez combattre de manière ciblée votre stress, vos tensions et ces pensées qui vous rongent. La première étape consiste à réfléchir de manière consciente. Quelle peur le coronavirus a-t-il suscité chez vous ? En vous basant sur des informations factuelles, dans quelle mesure cette peur est-elle réaliste ? Que pouvez-vous faire pour limiter les risques ? Essayez de vous en tenir à des données objectives, sans échafauder vos propres scénarios. Ce n'est pas parce que votre ville compte X personnes contaminées que tout le monde l'est. Et que vous devriez donc éviter de croiser qui que ce soit. Ce que l'on appelle également un comportement d'évitement.

 

Abordez vos sentiments de peur de front

L'évitement est une réaction courante face aux angoisses. Certaines personnes les rejettent purement et simplement, d'autres tentent de penser à autre chose. Pourtant, la meilleure solution consiste à se confronter à cette tension, afin de pouvoir la gérer au mieux. Avez-vous déjà songé à la méditation ? Elle vous permet de déplacer votre attention de vos préoccupations vers votre respiration et votre corps. En vous centrant sur vous-même, vous pouvez plus facilement vous focaliser sur ce qui compte vraiment pour vous. Si nous passons en revue les besoins de base de l'être humain, nous pouvons distinguer trois éléments principaux :

  • Le sentiment de compétence
  • La possibilité de faire ses propres choix
  • La capacité à nouer et entretenir des contacts avec les autres
     

En combinant ces trois éléments avec le respect des règles, vous augmentez votre potentiel de bien-être physique et mental. Vous pouvez par exemple alimenter le sentiment de compétence en vous attelant à un nouveau projet. La liberté de choix peut s'exprimer en déterminant ce qui sera le centre de votre attention, comme le fait de consacrer davantage de temps à la famille et aux amis. Et plus que jamais, les contacts avec les autres jouent un rôle essentiel. Discutez par vidéo et demandez à vos proches comment ils vont. Cette connexion a une valeur inestimable !

 

Un goût de trop peu ? Demandez votre propre webinaire à la mesure des besoins de votre entreprise ou découvrez nos autres Masterclasses en ligne!