Inspiration

Les 5 questions à se poser pour garantir le succès et la durabilité du travail hybride

Il est désormais évident que le travail hybride n'est pas une copie conforme du travail au bureau.  La plupart des organisations réalisent qu'elles ont besoin d'une stratégie solide qui servira de cadre pour pérenniser le travail hybride. Mais comment faire pour que cette stratégie porte ses fruits sur le long terme ?  Ces cinq questions ciblées vous permettront de mettre sur pied un cadre stratégique adéquat. Nous les énumérons ci-dessous pour vous !

 

#1 « Quelle méthode de travail hybride convient le mieux à mes activités actuelles ? »

La « méthode de travail hybride standard » n'existe pas. Si vous voulez que votre organisation s'épanouisse dans cette nouvelle manière de travailler, il est primordial de tenir compte de son histoire et de sa culture. Si votre politique est fondée sur des normes et règles précises, il peut être utile d'établir un ensemble détaillé de directives pour le travail hybride.

Si votre organisation applique une politique flexible, les règles en matière de travail hybride peuvent être particulièrement adaptées au contexte. Par exemple, la société américaine de recherche et de conseil Gallup Incorporated collaborait avec une entreprise qui résumait sa politique de travail à distance en un seul mantra : travailler de la manière qui vous convient. Cela peut sembler vague, mais pour les travailleurs, c'était bien clair. En effet, cette devise correspondait parfaitement à la culture de l'entreprise. Par exemple, le code vestimentaire a toujours été le suivant : « habillez-vous de manière appropriée ». Des règles flexibles comme celles-ci aident les managers à discuter régulièrement des rôles, des responsabilités, de l'équipe, de la personnalité et de la vie de chaque collaborateur. Vous l'autre compris : le succès du travail hybride peut prendre plusieurs formes !

 

#2 « Comment prendre des décisions importantes à distance ? »

Au début de la pandémie de coronavirus, les managers ont été contraints de tout monitorer à distance. Maintenant que le travail hybride est la norme dans de nombreuses organisations, il est important qu'ils soient en mesure de prendre des décisions cruciales même sans être sur place.

Étant donné que l'approche du responsable hiérarchique a un impact majeur sur la productivité et le bien-être des membres de l'équipe, envisagez une formation et un coaching ciblés pour tous les managers. La communication non violente, l'empathie et le leadership sont quelques-unes des pierres angulaires de cette démarche. De cette façon, vous pouvez donner à vos managers la confiance nécessaire pour diriger et guider tous les autres travailleurs dans cette transition particulière. De cette façon, vous évitez que les dossiers épineux finissent sur votre bureau de dirigeant d'entreprise ou de responsable RH. 

 

#3 « Comment convaincre tous les collaborateurs ? »

Ne partez surtout pas du principe qu'une politique de travail hybride s'impose en top down. Vous risquez en effet de décourager vos collaborateurs. En tant que manager, vous ne pouvez certes pas tenir compte à 100 % de chaque individu. Mais il est important de rester en contact avec l'équipe, en écoutant ses préoccupations et ses attentes.

N'oubliez pas que le middle management joue un rôle crucial à ce niveau. Ils constituent en quelque sorte la passerelle entre les décisions de haut niveau et la mise en œuvre en première ligne.  Procédez donc par exemple à des enquêtes qualitatives et quantitatives avec le middle management afin de prendre le pouls de la situation. Demandez-leur ce qui se passe dans l'entreprise: ce que les employées veulent, ce dont ils ont besoin et leurs plus grandes peurs. Assurez-vous de bien capter leur feedback et de l'intégrer dans votre politique. Un autre point d'attention intéressant : la définition d'une « workplace value proposition ».

En d'autres termes, vous mettez en évidence la valeur ajoutée du travail au bureau dans le contexte actuel. Comment offrez-vous à chaque collaborateur un espace lui permettant de se concentrer et de travailler de manière productive (par exemple, avec des pods séparés ou des zones silencieuses) ? Comment encouragez-vous l'établissement de relations et d'une identité de groupe (par exemple en prenant un verre après le travail ou avec des stand-ups) ? Et comment tenez-vous compte du bien-être mental, physique et social de chacun (pensez aux réunions tout en se promenant et aux initiatives de bien-être au bureau) ? Ces mesures rendent le travail au bureau suffisamment attrayant et sont bien plus efficaces que d'obliger vos collaborateurs à travailler sur place.

 

#4 « Comment épargner au maximum dans le cadre de cette stratégie ? »

On a déjà beaucoup écrit sur les économies potentielles du travail hybride. Les organisations ayant moins de bureaux réduisent considérablement leurs charges fixes et variables grâce à la combinaison du travail au bureau et à domicile.

Mais la réduction des coûts ne peut pas être votre seul objectif. Par exemple, il peut être intéressant de transférer les coûts existants vers un autre poste. La machine à café, par exemple. Pourquoi ne pas la remplacer par un barista qui vient au bureau pour vous servir un bon cappuccino ou un délicieux latte ? Et vos locaux : avez-vous vraiment besoin d'autant de bureaux ? Vous pourriez peut-être en remplacer quelques-uns par des pods acoustiques ? En tant que manager, c'est une excellente occasion de réaffecter les dépenses et d'investir dans des outils qui améliorent réellement la coopération et le bien-être des travailleurs.

 

#5 « Comment savoir si ma stratégie fonctionne ? »

Lors de chaque transition, il est important de déterminer à temps ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et de procéder aux ajustements nécessaires. Et le mot d'ordre pour bien évaluer la situation : il faut mesurer ! Des enquêtes peuvent vous aider à évaluer la satisfaction et la productivité des travailleurs. Cependant, ces paramètres ne sont pas faciles à étudier pour toutes les fonctions.

L'engagement de votre personnel, en combinaison avec les charges fixes, peut être une jauge intéressante. En effet, il est fortement corrélé à plusieurs indicateurs de bonne performance de l'entreprise : la rentabilité, la rétention et le rendement.

Dans tous les cas, réfléchissez bien aux méthodes de mesure que vous souhaitez utiliser. Ce n'est qu'alors que vous connaîtrez l'effet de votre politique au fil des mois et des années.

 

Vous avez besoin de conseils supplémentaires pour votre politique de travail hybride ?

Pourquoi ne pas envisager le programme « Healthy Hybrid Habits » ? Ce parcours se compose de cinq ateliers dans lesquels des coachs reconnus mettent en lumière une à une les dimensions du travail hybride. Le résultat ? Plus de productivité, de concentration, de bien-être et d'authenticité !